-
Accueil > Libre écoute > Festivals culturels en Région > 2006 > Total Festum 2006
Total Festum 2006

Total Festum 2006

Réalisé par Ràdio Lenga d’Òc

publié le mercredi 28 juin 2006

"Total Festum" est une grande opération festive annuelle de promotion de l’occitan (et du catalan) lancée en 2006 par le Conseil Régional Languedoc-Roussillon.

Occitan et catalan sont reconnus patrimoine national par la constitution française, mais il est logique que les collectivités publiques en pays occitan prennent l’initiative d’actions de défense et de promotion des intérêts culturels bien compris des gens qui y vivent n qu’ils soient d’origine occitane ou pas, d’ailleurs.


L’épanouissement d’une langue et d’une culture sur un vaste espace international depuis plus d’un millénaire n’est pas rien.

C’est d’autant plus vrai que l’occitan a toujours été à la fois facteur d’ouverture et de liens (avec les espaces des autres langues néo-latines) et facteur d’intégration sociale, au contraire du français, presque toujours associé à des préjugés de supériorité ethnique et aux discriminations sociales.

"Total Festum" s’installe de plus en plus dans le paysage en juin et particulièrement autour des "fòcs de Sant Joan" (le O est souvent muet dans ce prénom occitan). Total Festum prend de plus en plus le ton d’une affirmation occitane.

Ce n’était pas gagné d’avance, la tentation étant grande de récupérer abusivement l’aide du Conseil Régional pour des animations sans rapport avec la promotion de l’occitan.

Un mystère éblouissant Le symbolisme des feux au solstice d’été est multiple, éminemment poétique, non dépourvu de mystère. Il a donné lieu à de nombreux commentaires.

Il s’accorde bien avec les couleurs sang et or des Occitans et des Catalans, et avec ce feu de la culture et de la langue qui couve en secret et surgit soudain, irrépressible, dans l’amour, l’espoir, la joie.

Il y a aussi un mystère compris de bien peu de gens dans l’expression "Total Festum", inventée par Claudi Alranq, homme de théâtre au style exubérant.

Il a formé "Festum" (dérivé de "fèsta") avec la terminaison occitane traditionnelle qu’on trouve dans "lo vielhum, l’amarum, l’animalum, l’estelum, lo malhum". Il faut la prononcer comme "UNN" en français (ne pas confondre avec la terminaison de mots latins comme "maximum").

La place de cet adjectif devant le nom "festum", impossible en occitan, est évidemment une parodie de l’angloaméricain à la mode (comme dans "total security, total war, total quality"...).

« Festivitat totala" serait plat, "Total Festum" est un pastiche détonnant, génial, un éclat de rire clownesque.

L’occitan et la fête sont là où on ne les attend pas. Ils ne respectent rien. Sauf la joie, l’amour, l’espoir.

Écoutez en ligne le magazine culturel :

http://www.franclr.fr/agendas/magsc...

lengadoctotalfestum
http://www.franclr.fr/agendas/magsculturels06/lengadoctotalfestum.mp3

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.