-
Accueil > Actu Régionale > Vie associative & ESS > Rencontres professionnelles « Pour une autre économie de l’art et de la (...)
Rencontres professionnelles « Pour une autre économie de l'art et de la culture »

Rencontres professionnelles « Pour une autre économie de l’art et de la culture »

Organisé par l’UFISC et le CNAR Culture, à l’AJMI du 11 au 17 juillet

publié le mardi 28 septembre 2010

Entre structuration professionnelle, évolution des partenariats publics et transformation des modèles économiques, les acteurs artistiques et culturels font face à des défis et des enjeux complexes souvent difficiles à appréhender qui risquent, cependant, de modifier notablement leur pratique quotidienne.
C’est pourquoi, l’UFISC et le CNAR Culture ont organisé à l’AJMI du 11 au 17 juillet, une série de rencontres comme des temps d’information, de débats et de réflexion collective pour tous les acteurs et leurs partenaires dont l’idée transversale est l’apport de l’économie sociale et solidaire au secteur des arts et de la culture.


La COFAC représentait la FRANC-LR, lors de cette semaine de réflexion :

Relations COFAC/UFISC et rencontres à Avignon :

Le Président de la COFAC a rencontré l’UFISC officiellement à Avignon pour discuter de collaborations possibles.
La COFAC a participé, avec l’UFISC, le CNAR et le CNAM aux débats pour une autre économie de l’art et de la culture à Avignon, avec Claire Vapillon et Huguette Bonomi.

La participation de la COFAC à cette série de rencontres s’inscrivait à la suite d’une démarche du Conseil National des Chambres d’Economie Sociale et Solidaire (CNCRES), pour développer les liens entre milieu de la culture et milieu de l’économie sociale et solidaire.
Le sentiment d’appartenance au secteur de l’ESS est assez disparate au sein de la COFAC, alors même que le secteur associatif est un des secteurs de l’ESS.
Les associations de la COFAC sont au cœur d’une économie plurielle : économie marchande (recettes propres), redistribution (financements publics), pôle réciprocité (bénévolat, solidarité…). Face à la baisse des subventions et à la marchandisation des services, l’économie sociale et solidaire peut être une piste à creuser pour faire évoluer les discours, trouver des solidarités avec d’autres acteurs, des moyens techniques pour renforcer les associations.

La COFAC a eu toute sa place dans les débats, qui ont été enrichissants et ont permis de positionner le réseau dans le secteur de l’ESS.

La rencontre à Avignon entre présidents et vice présidents de l’UFISC et de la COFAC a été un moment de discussion sur les préoccupations communes aux deux coordinations.
Les deux coordinations n’ont pas les mêmes priorités et leurs fédérations n’interviennent pas dans les mêmes domaines, néanmoins, elles défendent des positions communes :

- L’idée d’un secteur culturel associatif fort, et la possibilité d’une représentation commune de la culture dans certaines instances pour avoir plus de poids (par ex : au Haut Conseil de la vie associative, CESE).
COFAC et UFISC travaillant ensemble de façon plus coordonnée (comme ils le font déjà en tant que copilote du CNAR), et avec l’expertise d’OPALE pourrait permettre d’avoir des données de poids sur le secteur associatif culturel.

- Le chantier de la diversité culturelle, la défense de l’accès à la culture comme un droit fondamental.

- La circulaire du 18 janvier et globalement la concurrence européenne, les SIEG, la marchandisation.

- Le chantier des amateurs, la relance d’un avant projet de loi sur les pratiques en amateur, la non-opposition entre bénévoles et professionnels.
L’économie sociale et solidaire…

Voir en ligne : Union Fédérale d’Intervention des Structures Culturelles

P.-S.

Il a été proposé à Avignon que les deux coordinations travailleraient ensemble sur certains chantiers communs et s’inviteraient en tant qu’observateurs à leur CA respectifs.

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.