-
Accueil > Les membres > 34-Hérault > Radio Clapas
Radio Clapas

Radio Clapas

93.5

publié le vendredi 12 février 2010


Clapas : de l’occitan “lou clapas”, tas de pierre, par extension petite colline rocailleuse ou mont pelé, d’où Montpellier.

Radio Clapas fut l’une des premières radios à émettre dans la clandestinité.
Radio associative aux mille et une couleurs, aux langages multiples, elle est à l’écoute de la ville et de son agglomération depuis 30 ans.

Lieu de rencontres, d’échanges, de débats, et de concertations entre personnes qui s’enrichissent de leurs différences,
c’est aussi un rendez-vous culturel car le Jazz du 93.5, aux sonorités multiples et généreuses, ouvre la porte à toutes les expressions artistiques.

L’éclectisme de ses programmes son journal d’information locale,et l’indépendance de ses humeurs
en font un espace de libre expression de la démocratie locale.

Une équipe de 35 animateurs bénévoles ou salariés vous propose une trentaine d’émissions, reliées par un programme musical continu.
Selon le dernier sondage Médiamétrie Officiel de 2007, RADIO CLAPAS est créditée de 80 000 auditeurs.

" Les Clapassiens"

Vingt-cinq années d’expériences ont permis d’affiner les capacités de technique et d’accueil de la radio : deux studios performants reliés à une installation HF autonome, un bureau d’administration permanente et un espace d’accueil labellisé "Point-Information-Jeunesse". Ces locaux sont le carrefour d’une équipe mixte :

Une équipe d’animateurs ou de collaborateurs bénévoles assurant l’ensemble des émissions.

Une équipe salariée assurant des tâches administratives ou techniques qui leur sont confiées.

Des responsables associatifs élus et bénévoles (le Conseil d’Administration) qui assument la direction et la gestion de la radio et définissent la ligne éditoriale et la grille de programmes.

Historique

A Montpellier, en mars 1978, Radio Clapas fut une des premières à émettre à l’époque de la "clandestinité".

L’association "Montpellier Contacts - Radio Clapas" naît en 1981 avec pour ambition de permettre et de faciliter l’expression directe, les échanges et la diffusion des idées et des informations d’un grand nombre d’habitants de Montpellier et ses alentours.Depuis cette date Radio Clapas n’a jamais cessé d’émettre.

De 1982 à 1986, elle émet depuis les studios de la rue Phillipy. Elle y sera autorisée pour la première fois en 1983 par la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication, et fonctionnera sur le mode du bénévolat absolu.

En 1986, l’aventure continue durant dix ans dans les locaux de la rue Estelle. L’autorisation d’émettre est renouvelée par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel en Février 1992 pour une durée de cinq ans (renouvelée deux fois).

Son projet de communication s’est alors professionnalisé et repose désormais sur une direction et des animateurs bénévoles, renforcés par des professionnels assurant les informations et la technique.

En 1997, les studios sont basés rue Joseph Vidal. Avec une équipe composée de bénévoles et de salariés plus étoffée et dynamique que jamais, elle opère en 2000 le passage à la production en numérique et à la gestion informatique de sa diffusion.

C’est au 114 de l’avenue du pont Juvénal, où elle s’est installée en juin 2005 que Clapas a fêté ses 30 années, comme la plus ancienne radio locale de Montpellier toujours en activité. La fête s’est étalée sur 7 heures, à la salle des rencontres de la mairie de Montpellier, le 03 octobre 2008 en direct à l’antenne.

Depuis mai 2011, Clapas est installée au 56 rue de l’Industrie - 34070 Montpellier, dans le quartier en pleine mutation de la Restanque, prés de la 3° ligne de tram.

En lutte contre les exclusions

Engagée dans la création du Groupement d’Intérêt Public "Échanges et Production Radiophonique" (ÉPRA) Clapas contribue à la production et à la diffusion par satellite de programmes dédiés à l’intégration et témoigne ainsi au niveau national des expériences locales et de l’actualité dans ce domaine sensible.

Dans cette même logique, Clapas collabore étroitement depuis 1992 avec le CLEMI et les établissement de L’Éducation Nationale (primaires et collèges) à l’occasion de la "Semaine de la Presse à l’École" et, en cours d’année scolaire, principalement dans le cadre des ZEP de "La Paillade - Petit Bard" de"Lunel".

Répondant également depuis sa création à une demande d’accueil et d’information des jeunes en dehors du temps scolaire, Clapas a formalisée en 2000 cette fonction par une convention avec Jeunesse & Sports dans le cadre d’un Point Information Jeunesse.

Radio associative, d’expression, à l’écoute de la ville.

Créée sous forme associative, Radio Clapas a maintenu ce choix juridique pour être au mieux ouverte à toutes les expériences radiophoniques et permettre à toutes les personnes solidaires de ses objectifs de s’y impliquer pleinement, à tous les niveaux.

Une quarantaine d’associations locales sont membres ou s’expriment régulièrement à l’antenne. Elles représentent une très grande diversité et offrent à la radio un contact permanent avec un auditoire pluriel, une prise directe sur la vie locale.

L’antenne a toujours été ouverte à toutes les expressions, à toutes les formes de pensées, dans le respect de tous et de chacun. L’auditeur y est juge et peut aussi intervenir pour donner son opinion.

Le pluralisme

Clapas est un lieu de rencontres, d’échanges, de débats et de collaborations entre personnes de milieux ou de communautés les plus divers. La programmation est le reflet de cette diversité sociologique et culturelle. Cette volonté pluraliste renvoie à la diversité de la vie de chacun. Elle constitue un apport indispensable à la libre expression de la démocratie locale.
Lieu d’innovation et de formation

Plus ancienne radio locale de sa ville, Clapas est aussi l’acteur de premières nationales et internationales. Première radio locale française a avoir co-organisé avec Radio Moscou Internationale un duplex en direct depuis Moscou en pleine "perestroïka", Clapas est aussi la première radio locale privée a avoir co-produit des programmes avec le service public ("Rues en fête et Fête des rues") avec Radio France Hérault et l’Atelier de Création Décentralisée "Méditerranée" de Radio France. Elle est également engagée dans un jumelage avec Radio Palabre à Koudougou (Burkina Fasso).

Des professionnels

Première radio locale à avoir été labellisée "Point Information Jeunesse". Ses collaborateurs ont à plusieurs reprises été primés comme meilleur espoir par le Club de la Presse de Montpellier.

De nombreux journalistes maintenant reconnus dans la presse écrite et audiovisuelle ont obtenu leur première carte de presse à Clapas après formation au CFPJ de Montpellier. Ils ont poursuivi leur parcours professionnel à Radio France (collaborateur de Daniel Mermet pour("Là bas si j’y suis"), Radio France Hérault, Radio Nova, La Gazette de Montpellier, France 3 Sud, La Cinquième, Arte ou Canal+. D’autres sont devenus attachés parlementaires, collaborateurs de cabinet ou au service communication de collectivités locales.

Radio Clapas est une association

Fidèle à un esprit qui présidé à sa création, Clapas ne fait pas de publicité. Ce choix et cette liberté ont un prix, pour que la radio ait les moyens de vivre et dispose des moyens suffisants pour assurer aux auditeurs la qualité qu’ils ont en droit d’attendre, chacun doit comprendre que son fonctionnement n’est basé que sur la mobilisation et l’action des adhérents.

Engagée dés la première heure dans la structuration du secteur de la communication sociale de proximité, ses représentants sont à l’origine de la création de la Fédération de Radios Associatives Non Commerciales du Languedoc Roussillon (FRANC-LR) qu’elle préside, et siègent à la Confédération Nationale des Radios Associatives (CNRA).

Voir en ligne : Le site web de Clapas


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.