-
Accueil > Actu Régionale > Défense des radios & CSA > Le rôle des médias associatifs dans la promotion de la cohésion sociale et du (...)
Le rôle des médias associatifs dans la promotion de la cohésion sociale et du dialogue interculturel

Le rôle des médias associatifs dans la promotion de la cohésion sociale et du dialogue interculturel

Déclaration du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe

publié le lundi 16 février 2009

Extrait de la Déclaration du Comité des Ministres sur le rôle des médias associatifs
dans la promotion de la cohésion sociale et du dialogue interculturel, adoptée par le Comité des Ministres le 11 février 2009, lors de la 1048e réunion des Délégués des Ministres


Le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe,

Considérant que le but du Conseil de l’Europe est de réaliser une union plus étroite entre ses membres afin de sauvegarder et de promouvoir les idéaux et les principes qui sont leur patrimoine commun ;

Rappelant l’importance, pour les sociétés démocratiques, d’un large éventail de moyens de communication indépendants et autonomes, permettant de refléter la diversité des idées et des opinions, et contribuant à l’enrichissement mutuel des cultures, comme énoncé dans sa déclaration sur la liberté d’expression et d’information (29 avril 1982) ;

Réaffirmant que le pluralisme des médias et la diversité du contenu des médias sont essentiels pour le fonctionnement d’une société démocratique et sont les corollaires du droit fondamental à la liberté d’expression et d’information, tel que garanti par l’article 10 de la Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales, compte tenu du rôle crucial qu’ils jouent en garantissant la libre expression des idées et des opinions, et en contribuant à la participation effective de nombreux groupes et individus aux processus démocratiques ;

Rappelant sa Recommandation (11 et 12 juillet 2007) sur le pluralisme des médias et la diversité du contenu des médias, qui invite les États membres à encourager le développement de différents types de médias – associatifs, locaux, minoritaires ou sociaux – susceptibles de contribuer au pluralisme et à la diversité, et de fournir un espace de dialogue, tout en apportant une réponse aux besoins ou demandes spécifiques de certains groupes de la société civile et en servant de facteur de cohésion sociale et d’intégration ;

........

Reconnaissant que les médias associatifs contribuent à encourager le débat public, le pluralisme politique et la sensibilisation à des opinions diverses, notamment en offrant la possibilité à des groupes variés de la société - incluant des minorités culturelles, linguistiques, ethniques, religieuses ou autres - de recevoir et de communiquer des informations, de s’exprimer et d’échanger des idées ;

Déclare son soutien aux médias associatifs afin de les aider à jouer un rôle positif pour la cohésion sociale et le dialogue interculturel, et, dans ce contexte :

i. Reconnaît les médias associatifs en tant que secteur médiatique distinct, parallèle aux médias de service public et aux médias commerciaux et, à cet égard, souligne la nécessité d’examiner la façon d’adapter les cadres juridiques permettant la reconnaissance et le développement des médias associatifs, ainsi que l’exécution adéquate de leurs fonctions sociales ;

ii. Attire l’attention sur le caractère souhaitable du fait d’attribuer aux médias associatifs, dans la mesure du possible, suffisamment de fréquences, à la fois dans les environnements analogique et numérique, en veillant à ce qu’ils ne soient pas défavorisés une fois réalisée la transition vers l’environnement numérique ;

...........

iv. Insiste sur le caractère souhaitable du fait :

- de reconnaître la valeur sociale des médias associatifs et d’étudier la possibilité de financer, directement et indirectement, ce secteur aux niveaux national, régional et local, tout en tenant dûment compte des aspects concurrentiels ;

- d’encourager les études de bonnes pratiques dans les médias associatifs et de faciliter la coopération et l’échange de bonnes pratiques entre les médias associatifs, y compris avec ceux d’autres régions du monde, ainsi qu’avec d’autres médias intéressés, par exemple dans le cadre d’échanges de programmes et de contenus ou de mise en place conjointe de projets ;

- de faciliter le renforcement des capacités et la formation du personnel des médias associatifs, notamment par des programmes de formation continue et d’éducation aux médias, ainsi que par l’échange de personnel et de bénévoles avec d’autres médias et par des stages, qui pourraient accroitre la qualité des programmes des médias associatifs ;

- d’encourager la contribution des médias au dialogue interculturel par des initiatives telles que la création d’un réseau d’échange ’informations et le soutien ou l’aide à des initiatives qui existent déjà dans ce domaine en Europe ;

v. Invite les médias associatifs à être conscients du rôle qu’ils jouent dans la promotion de la cohésion sociale et du dialogue interculturel, et, à cette fin, à élaborer et à adopter, ou, le cas échéant, à réviser les codes de déontologie ou les lignes directrices internes, et à veiller à leur respect.

PDF - 33.8 ko
Texte intégral de la déclaration

Voir en ligne : La déclaration de juillet 2007

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.