-
Accueil > Libre écoute > Mémoires du Languedoc Roussillon : > La Mine > Edito

Edito

Pour Mémoire

publié le vendredi 25 juin 2010


Le charbon dans les Cévennes et dans le Haut-Languedoc, le plomb à la Loubatière, le fer au Canigou, l’or à Salsigne : le sous-sol du Languedoc-Roussillon, réputé pour la diversité de ses composantes et sa richesse, a été longtemps exploité par l’Homme parfois depuis l’Antiquité.

L’industrie minière a façonné le paysage des bassins miniers et est à l’origine, avec la viticulture, du développement économique du territoire au XIXème siècle. Elle a aussi donné naissance à une culture particulière qui a profondément marqué les populations. Parce que le bouleversement des fermetures est encore perceptible, parce que les défis de reconversion qui s’imposent pour ces territoires sont encore à relever, le Conseil Régional a soutenu le travail de mémoire mené par la Fédération des Radios Associatives Non Commerciales du Languedoc-Roussillon. A travers les voix d’une trentaine de personnes, c’est une partie de notre histoire qui est racontée.

Que ce coffret CD, qui sera fourni à chaque lycée et bibliothèque du Languedoc-Roussillon, aide à la conservation et à la transmission de cette mémoire.

Georges Frêche
Le Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon

Partenaires

Il n’y a plus de mine en Languedoc-Roussillon. Çà et là un chevalement décrépi dresse encore son squelette vers le ciel mais la plupart des vestiges sont détruits ou enfouis sous la forêt tandis que la restauration des logements ouvriers fait disparaître un paysage urbain caractéristique. Les enfants des ouvriers descendus de la montagne ou immigrés d’Europe puis d’Afrique du Nord ont abandonné ces villages moribonds que la reconversion touristique reconquiert parfois mais ne parvient pas à ranimer. Depuis plus de 20 ans des passionnés ont collectionné les objets (outils, lampes de mine…), conservé, fait revivre témoins architecturaux et vestiges techniques, publié des livres-mémoire, créé des musées et des itinéraires de découverte, permis au puits Ricard, jadis l’orgueil de La Grand-Combe de se voir récemment classé monument historique.

Aux deux extrémités de la région Cévennes et Canigou furent deux grands centres français d’exploitation du charbon et du fer. Près d’Alès la Mine Témoin, installée dans une galerie creusée à titre de travaux pratiques par les apprentis du Centre de Formation des Jeunes Mineurs, et le Musée du Mineur qui fait découvrir les locaux du Puits Ricard nous plongent dans ces deux espaces complémentaires que furent le « fond » et le « jour ». Dans les Pyrénées-Orientales, les musées d’Escaro, Valmanya, Arles-sur-Tech et les remarquables sites conservés alentour (Taurinya, La Bastide…) maintiennent la mémoire de mines de fer célèbres depuis l’Antiquité. Du Rhône aux Pyrénées des dizaines de villages ont longtemps vécu de leur sous-sol : houille encore à Graissessac (Hérault), lignites du Minervois et de l’Uzège, fer et barytine un peu partout, plomb et zinc dans les Cévennes viganaises, plus rarement cuivre, antimoine, argent, or… dans la Montagne Noire, uranium et fluorine en Lozère…

Mais la mémoire à la fois individuelle et collective, la culture ouvrière faite de gestes techniques et de chaleur humaine, du danger partagé et des fêtes bruyantes, du salaire régulier et de la crainte de la sirène qui annonçait les accidents… disparaît plus vite et complètement encore que les chevalements et les cités. Les nouvelles Sainte-Barbe cévenoles ou les « aplecs » (rassemblements) catalans ne peuvent rendre l’ambiance, de solidarité professionnelle mais aussi politique, une sorte de complicité parfois. Il était temps de donner la parole aux derniers témoins d’une civilisation qui nous paraît déjà si lointaine, plus lointaine peut-être même que le monde paysan disparu à la même époque mais aujourd’hui idéalisé.

Michel Wienin
Chercheur en archéologie industrielle
Fils de mineur

Sources iconographiques

Répondre à cet article


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.