-
Accueil > Actu Régionale > Débat éthique à la FRANC-LR
Débat éthique à la FRANC-LR

Débat éthique à la FRANC-LR

publié le dimanche 24 juin 2012

Alors que l’actualité focalise les débats nationaux sur la RNT, la FRANC-LR, épargnée avant plusieurs années d’un appel à candidature par le CSA, s’offre le luxe d’un débat éthique à l’occasion de son Assemblée Générale annuelle qui s’est tenue le 23 juin à Montpellier.


La FRANC-LR, 30 ans en 2012 !

Notre fédération est la plus ancienne des organisations de radios associatives de France.
Née comme une représentation locale d’un mouvement national de « radios libres », elle s’est refondée une dizaine d’année plus tard pour partir du terrain et contribuer à l’émergence d’une confédération nationale sur des bases démocratiques et pluralistes.

C’est de cette ouverture aux diversités régionales, au sein de la CNRA, que les adhérents de la FRANC-LR ont accueilli d’autres radios qui avaient choisi jusque là de ne pas nous rejoindre et qui sont venu prendre toute leur part dans la vie et les charges de la Fédération.

C’est parce que la FRANC-LR se revendique des valeurs de la laïcité que la solidarité, dans le pluralisme et le respect mutuel, doit rester notre règle.

Notre dernière Assemblée Générale a envisagé d’avoir recours à un Règlement Intérieur pour rappeler ces valeurs, gérer les éventuels conflits entre radios ou entre une radio et la fédération.

Elle y a finalement renoncé, considérant que les valeurs déjà formalisées dans nos statuts ou dans des chartes que nous avons collectivement adoptées suffisent pour nous servir de référence en cas de besoin.

Il est donc important d’en rappeler les principales :

Les statuts de la FRANC-LR (extraits)

Art. 15 : La fédération est attachée au respect des droits humains, de la laïcité, du pluralisme de l’expression et de l’information.
Elle s’interdit de s’ingérer dans les projets radiophoniques et éditoriaux de ses membres.
Par ailleurs, chaque membre peut librement décider de participer ou non à une action fédérale.
La fédération est signataire de la Charte des radios citoyennes.

La Charte des radios citoyenne (extraits)

  • Radio Locale : Nos associations, nos radios, trouvent leur légitimité dans leur ancrage local. Le programme propre produit en local illustre l’utilité sociale de nos radios. Il constitue la part prépondérante de notre temps d’antenne, même si chacune se réserve la possibilité d’avoir recours à un fournisseur de programmes.
  • Radios Citoyennes : Nos programmes sont conçus, produits et animés par et pour les citoyens de notre territoire (ville, « pays », bassin de vie). La possibilité de ces citoyens, individus et associations, à accéder à l’antenne, à participer à nos émissions, d’exercer leur droit à l’expression, constitue une dimension essentielle de notre projet de communication et contribue à l’exercice de la démocratie locale. Cette contribution au pluralisme de l’expression implique notre vigilance active à combattre les thèses racistes et les discours d’exclusion.
  • Radios Indépendantes : Émanation de la société civile, nous ne sommes l’appendice d’aucun pouvoir financier, institutionnel ou politique susceptible d’influencer notre projet de communication ou notre ligne éditoriale. A ce titre le Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique contribue à garantir notre indépendance et constitue une part prépondérante de notre financement. Nous sommes fermement attachés à son maintien ainsi qu’à l’accroissement de ses ressources.
  • Radios solidaires : Nous entendons, ensemble, défendre et faire reconnaître notre spécificité. Nous nous fixons comme objectif une communication locale solidaire, tant sur un territoire donné qu’au niveau national, et nous nous engageons à en trouver ensemble les moyens.

La Charte de l’AMARC Europe (extraits)

Les stations de radio [associatives] doivent :

  • 1. contribuer au processus démocratique [...] pluraliste ;
  • 4. être éditorialement indépendantes du gouvernement, des institutions commerciales et religieuses et des partis politiques ;
  • 5. fournir un droit d’accès aux minorités et groupes marginalisés, promouvoir et protéger la diversité culturelle et linguistique ;
  • 6. chercher à informer honnêtement leurs auditeurs/trices sur les bases de l’information obtenue à partir de maintes sources et pourvoir un droit de réponse à toute personne ou organisation mal représentée et sujette à une désinformation sérieuse ;
  • 7. être établis comme des organismes à but non lucratif et assurer ou garantir leur indépendance par diverses sources de financement ;
  • 8. reconnaître et respecter la contribution des volontaires, reconnaître le droit des travailleurs salariés à se syndiquer et rechercher de meilleures conditions de travail pour tous ;
  • 9. s’opposer aux discriminations à tous les niveaux ;
  • 10. gérer les échanges entre les radiodiffuseurs communautaires pour développer une meilleure entente dans le soutien à la paix, la tolérance, la démocratie et le développement.

Afin que ces valeurs adoptées collectivement puissent être portées par chacun de nos membres, les organes délibérants des radios de la FRANC-LR seront appelées à signer formellement ces deux dernières chartes qui viennent utilement compléter nos statuts.

Sources iconographiques

Répondre à cet article

1 Message


FRANCLR | publié sous licence Creative Commons by-nc-nd 2.0 fr
Espace Privé | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.